C’est le printemps depuis quelques jours !

Bientôt les mosaïques de couleurs à travers champs, dans nos jardins, à nos balcons et fenêtres. En attendant que cette fresque vivante s’offre à nous, je vous propose un petit poème de circonstance. Il faut le reconnaître, faute de temps, ces lignes ont été écrites une nouvelle fois à la volée.