You are currently browsing the monthly archive for septembre 2010.

Existe-t-il un piège plus sournois qu’une mine antipersonnel ? Tapis sur le sol, sommeillant parfois des années, l’engin de mort demeure silencieux, presque invisible. Et pourtant, il suffit d’un simple contact pour qu’il se déclenche et libère une explosion qui arrache des membres, tue et brise des vies.

Les mines frappent sans distinction militaires et civils. Ces derniers en sont d’ailleurs les premières victimes, ils représentent 61% des 500 décès imputés chaque mois aux mines de par le monde.

Dans le genre machiavélique, les bombes à sous-munitions (BASM) ne sont pas en reste, loin s’en faut ! Pour schématiser il s’agit de mini-bombes souvent larguées dans des conteneurs depuis un avion. Une fois disséminées au sol, elles explosent… En théorie. Dans les faits, 5 à 40% de ces volatiles de mort ne se désintègrent pas à l’impact. Résultat : elles se transforment en mines antipersonnel. 98% des victimes des BASM sont civiles.

Depuis 1965, la surface de la Terre a reçu une pluie de 440 millions de sous-munitions. 132 millions d’entre elles n’ont pas explosé. Le travail de déminage est donc énorme.

Face à ce tableau peu réjouissant, des ONG se mobilisent. En première ligne, Handicap International, qui organisait samedi 26 septembre la 16è édition de sa célèbre Pyramide de chaussures. L’occasion pour l’association de sensibiliser le grand public autour de la question des mines et de solliciter son soutien.

Objectif : faire pression sur les Etats signataires des Conventions d’Ottawa (pour l’interdiction des mines antipersonnel) et d’Oslo (sur les armes à sous-munitions) pour que ces derniers tiennent parole en développant des politiques respectueuses des engagements pris.

Dernière victoire en date : août 2010, entrée en vigueur du Traité d’Olso suite à sa ratification par un 30è Etat. Preuve que la mobilisation paie !

Ci-dessous une courte interview que j’ai réalisée sur place de Camille Gosselin (chargé de plaidoyer Handicap International) et Sandrine Chopin (responsable du bureau parisien de l’ONG).

Pour en savoir plus sur l’action d’Handicap International contre les mines et les bombes à sous-munitions, faites un tour sur cette page.

septembre 2010
L Ma Me J V S D
« juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.